Les schtroumpfs BORLOS

Le forum des schtroumpfs BORLOS
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A.Z.F.

Aller en bas 
AuteurMessage
CUTTER
schtroumpf pipellette
schtroumpf pipellette
avatar

Masculin Nombre de messages : 914
Age : 49
Alliance : Borlos_W
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: A.Z.F.   Ven 21 Sep - 9:31

Aujourd'hui, en ce 21 septembre 2007, jours de deuil, de recueillement et de colère aussi afin que plus jamais une tellle chose n' arrive.

En effet, bien que les journeau n' en parle plus, ma vielle rose, la plus belle ville du monde, Toulouse et le coeur des Toulousains, Toulousaine a basculé dans l' horreur peu avant 10 heure 30, j' y était rentré chez moi pour des vacances bien méritées. Ce que j' y ai vu, je souhaite à personne de le vivre. Ce pas l' explosion à l' O.N.I.A d' A.Z.F. qu' on craignais le plus c' est celle beaucoup plus grave de la S.N.P.E. juste à côté, on ne pouvais pas savoir qu' à A.Z.F. aussi cela pouvais arriver et c' est arrivée.

Aujourd'hui,mon pc sera éteint afin, que tout le monde se souvienne ce qu' à vécu ma ville Toulouse, les morts et les bléssés s' en souviennent eux mais y a des bléssure que nul ne peu soigner.


Sur ce, je vous souhaite à tous une bonne journée et vous dis à demains.
Pour ceux qui aurais la prétention de me raider, mes flottes, sont en vol pour 30 heures avec tout ce que j' avais de ressources sur mes planète et sur ma lune.

Bon raide à tous, je pense que la wing peu se passer de moi pour une journée, tsub est là, je compte sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CUTTER
schtroumpf pipellette
schtroumpf pipellette
avatar

Masculin Nombre de messages : 914
Age : 49
Alliance : Borlos_W
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: A.Z.F.   Ven 21 Sep - 12:55

pour mémoire : à 10 heure 15, 29 morts et 2200 bléssés




TOULOUSE
Cité d'Empalot : « Je ne veux plus habiter ce
quartier »




Rue
Jean-Moulin ce lundi, les employés municipaux sont venus en force pour remplir
des containers: vitres brisées, papiers gras, petit linge, sacs, vêtements,
poches plastique traînent encore par terre ou accrochés dans les buissons.


Rue Henri-Sellier, des pans entiers de portes-fenêtres, volets,
encadrements en métal, boiseries, débordent d'une benne, grossissant ce débarras
improvisé. Dans la cité, certains commerces ont rouvert, la pharmacie colmate
ses brèches; dans la rue, les gens vont et viennent... Dix jours après la
catastrophe, tout doucement la vie semble vouloir reprendre son cours dans cette
cité sinistrée qui compte quelque 3.500 logements.

« Petit à petit, les gens reprennent le dessus. Mais on attend
beaucoup de la réouverture des écoles », raconte un employé de la Régie de
quartier, occupé à porter des caissettes de vivres pour les secours et les
bénévoles. « Aujourd'hui, les gens ont surtout besoin d'être rassurés »,
poursuit-il.

Parmi les inquiétudes des familles, la remise en état des
appartements - et dans quel délai? - fait partie des priorités. Trop
d'interrogations planent, certains se disant même « abandonnés » par l'Opac et
les pouvoirs publics.

Devant la bibliothèque d'Empalot, transformée en cellule de
soutien psychologique, dès la première heure un important attroupement s'est
formé. Le quartier vient aux nouvelles. « Faut-il payer le loyer? », interroge
un homme, aux traits fatigués, et mes fenêtres, quand est-ce qu'ils vont les
réparer? »

« On est venu chercher de l'aide. On ne fait que ça, des allées
et venues pour obtenir un soutien matériel », peste Gyslaine de Jolimont qui
héberge Patricia, une jeune mère de famille dont l'appartement rue Henri-Sellier
a été dévasté. « On fait comment? Quand on a tout perdu, quand on a plus de
repères, quand on a plus d'appartement? Qu'est ce qu'il faut faire?, se lamente
Patricia, je me suis retrouvée plaquée contre la porte de la salle de bains. Je
n'ai plus rien, si ce n'est la rage », poursuit-elle en désignant AZF à quelques
centaines de mètres de là, je ne veux plus habiter ce quartier ».

Dans ces grandes barres de béton quadrillant la cité, les
fenêtres des appartements bâchées trahissent l'étendue des dégâts. Plusieurs
centaines d'appartements, situés dans la trajectoire du souffle ont été
éventrés. Ceux en particulier dont les façades sont tournées vers AZF, au sud,
avec toujours cette cheminée rouge et blanche de l'usine, debout au milieu du
chaos et qui barre encore leur horizon. Du nord au sud, des dizaines de familles
ont perdu leurs logements; d'autres, dont les fenêtres ont explosé, sont restés
chez eux mais dans des conditions difficiles: dans le froid, les courants d'air
de ces pièces ouvertes aux quatre vents.ON VIT
DANS LE FROID

« Toutes les vitres sont parties », raconte Fatima, 39 ans, au
7e étage du bâtiment 16 rue Jean-Moulin, on a froid. « Moi, j'ai plus
rien, mes fenêtres et l'encadrement ont explosé », poursuit Jean-Philippe, 32
ans, au 2e étage, même les plâtres, le ciment, sont tombés. Je me
suis fait prêter un chauffage d'appoint ».

Dans cet immeuble une centaine de foyers attend un signe fort
de leur bailleur: « L'Opac est venu le dimanche qui a suivi la catastrophe. Ils
sont venus contrôler les dégâts. Mais depuis, plus rien. On attend », racontent
les occupants, quelque soit le palier, ou l'étage. « On est passé à côté de la
mort », explose Souad, une mère de famille du 8e. « Ils nous laissent
dans notre malheur. On se sent abandonnés. Vous pouvez l'écrire... »

Valérie SITNIKOW




« C'est tombé comme ça au milieu de la pièce!»


« Tout a sauté! Les attaches en acier ont lâché, le béton, le
ciment, l'encadrement, les vitres... c'est tombé comme ça au milieu de la pièce
», raconte Sabine, 26 ans, en désignant une grande porte-fenêtre qui ouvrait sur
son salon. « J'ai eu très peur. D'abord ça a tremblé. J'étais dans la salle de
bains au moment où tout s'est affaissé, se souvient-elle, j'ai cru qu'un
appartement de l'immeuble avait eu une fuite de gaz... J'ai eu beaucoup de
chance aussi de ne pas être près de cette fenêtre ».

Dix jours après, Sabine, tremble encore d'émotion. Son petit
appartement situé au 7e étage, rue Jean-Moulin, est devenu
inhabitable. La baie vitrée à terre, un immense trou dans la façade donne sur le
vide. « C'est impossible de rester là. Et je ne sais pas quand on va me réparer
tout ça. Combien de temps encore avant que je retourne vivre chez moi? »,
s'interroge cette jeune femme qui s'est réfugiée chez sa soeur, habitant elle
aussi le quartier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OsMoZz
Oo Maître du flood oO Administrateur Oo retraîté oO
Oo Maître du flood oO Administrateur Oo retraîté oO
avatar

Masculin Nombre de messages : 4920
Age : 25
Alliance : Amry Of four
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: A.Z.F.   Ven 21 Sep - 14:30

arf... c'est dur ....

la vie est dur...

et comme tu as très bien dit cutter "il y a des blessures que l'on ne peut pas guérrir"

ceci devait être un vrai cauchemar comme les attentas du 11 septembre!!
PS: j'y était 2 moi avant en juillet Wink

J'espère que des catastrophes dans ce genres vont céssés d'héxister...

malheuresement il aura toujours un con ou 2 qui feront des trucs pas possble...

d'après ce que j'ai entendu ils disent que l'éxplosion est du à une réaction chimique...

voilà

1 minute de silence Wink

_________________


forum BORLOS => 4500 messages Adieu -_-'
forum BROTHERS => 2900 messages.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ogame.fr
CUTTER
schtroumpf pipellette
schtroumpf pipellette
avatar

Masculin Nombre de messages : 914
Age : 49
Alliance : Borlos_W
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: A.Z.F.   Ven 21 Sep - 20:26

.;ON ne aura jamais la vérité même le procès qui va bientôt s' ouvrir, je n' y crois car les principaux ne seront pas sur le banc des accusé totalfinaelf a engendré plusieurs milliard d' euro au détriment de la sécurité.

NON PLUS JAMAIS SA, PLUS JAMAIS SA A TOULOUSE NI AILLEURS.

FIER D' ÊTRE TOULOUSAIN, FIER DE LA VILLE ROSE, TOULOUSE VILLE HEROIQUE.

Parmi les 29 morts figurait un gamin de 16 ans qui allait au lycée Galliéni, mon cousin le connaissait Sad Sad Sad . Le quartier d' Empalot ou réside encore ma tante a été rasé après évacuation de force et d' un arrêté de mise en péril, ma tante a résider pendant près de 5 ans avant que sa maison fut reconstruite dans un bungalow, certains résident des quartier d' empalot, du mirail, bellefeuille, d' autres quartiers touchés vivent actuellement dans des bungalows. Non, je ne pourrais jamais oublier, ce que j' ai vécu la bas, à 10 heures 15 et à 10 heures 17 et je pense que ni la tempête de 1999 n' aurais fais autant de dégât, ce n' est pas les 2 explosions qui a eu qui ont été dévastateur, c' est le souffle qui a tout ravagé, un souffle capable de soulever une maison l' arrachant de ses fondations, j' ai été moi même incapable de résister au souffle, ma tante et moi devont la vie au canapé car on devait manger chez ma tante mes parents qui devaient arriver pour 11 heures 30 moi, je suis arriver à 9 heures du matin par le train à matabiau. J' ai été cherché mon cousin au lycée, peu avant 11 heures pour le ramener ma tante ne pouvant et ne réalisant pas ce qui venait de se réaliser. Nous sommes partie d' empalot car bien sur la maison menaçait de s' effondrer pour saint jory ou ma grand mère et mon grand père nous attendaient pour manger, il était 23 heures quand nous sommes parti et 00 heures quand nous sommes arrivé chez mes grands parents, couvert de poussières les mains ensanglantées, mon père et moi n' avions rien mangé, ni ma tante et mon cousin et ma mère non plus. Par la suite ma tante a fait une grave dépression nerveuse ainsi que ma mère, mon cousin a mis plus d' une semaine avant de s' exprimer, malgré la coupure qu' il a eu sur la tête, mais nous étions tous saint et sauf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mick
schtroumpf pipellette
schtroumpf pipellette
avatar

Masculin Nombre de messages : 1020
Age : 26
Alliance : Borlos_w
Date d'inscription : 28/07/2007

MessageSujet: Re: A.Z.F.   Ven 21 Sep - 21:24

Moi je suis surtout fier que tu reposte. Mais tu était loin quand sa c'est produit ?? Sa doit vrément foutre les boules
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkj
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 2183
Age : 27
Alliance : Les.Disco.Shtroumpfs
Date d'inscription : 23/10/2006

MessageSujet: Re: A.Z.F.   Ven 21 Sep - 21:29

pfffiou on peu dire bonne reonstruction

_________________

Fremont gros couillon quelle idée ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.jenestpas.fror.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A.Z.F.   

Revenir en haut Aller en bas
 
A.Z.F.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les schtroumpfs BORLOS :: Taverne-
Sauter vers: